Beauté & Minceur

SILHOUETTE

29,00 

200 gélules

Référence : 120

La graisse abdominale correspond à la graisse qui est localisée au niveau de l’abdomen. Elle peut être visible, c’est la fameuse « bedaine » mais aussi invisible quand elle se loge à l’intérieur de l’abdomen, autour des intestins ou du foie. En France, les autorités de santé définissent l’obésité abdominale par un tour de taille supérieur ou égale à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes.
Lorsque l’on dépasse ces valeurs, il est bon de perdre son tour de taille en pratiquant une activité physique régulière, en réévaluant son assiette alimentaire, en adaptant une bonne hygiène de vie etc…
On peut aussi s’aider des plantes, comme dans SILHOUETTE, qui en première intention viennent « nettoyer » le tractus intestinal. Car un bon transit, une bonne assimilation et un ventre sans gaz sont un bon début pour aller vers un objectif : ventre plat.

1 à 2 gélules matin, midi et soir avant les repas.

Apport de 6 gélules
Extrait d’orge : 828 mg
Anis vert : 492 mg
Fibres solubles (FOS) : 240 mg
Chlorella : 120 mg

Le Jus d’herbe d’orge

L’Orge commune (Hordeum vulgare) est une céréale à paille. Elle est la plus ancienne céréale cultivée. L’orge est caractérisée par ses épis aux longues barbes.
Le jus d’herbe d’orge a un excellent profil nutritionnel. C’est un superaliment naturel unique, qui renferme un concentré de nutriments ! Pour dire, L’herbe d’orge, contient 30 fois plus de vitamine B1 et 11 fois la quantité de calcium qu’il y a dans le lait de vache, 6,5 fois plus de carotène et près de 5 fois la teneur en fer des épinards, près de 7 fois plus de vitamine C dans les oranges ! Elle renferme un des niveaux les plus élevés de SOD (superoxyde dismutase), une enzyme naturelle, qui est un puissant antioxydant protégeant les cellules contre les radicaux libres toxiques, reconnus pour être un des principaux coupables du vieillissement. L’herbe d’orge contient également l’un des nutriments les plus étonnants, la « chlorophylle », un détoxifiant naturel qui peut contribuer à débarrasser les intestins des toxines stockées.

Chlorella

Cette algue d’eau douce est apparue il y a environ 1,5 milliards d’années sur notre Terre. Présente dans le monde entier, résistante, elle vit dans les mares et les lacs. Très petite, sa taille ne dépasse pas les 2 microns, unité de mesure correspondant à la taille d’un globule rouge. Cette micro-algue est très courante dans les Pays d’Asie. Les japonais sont ceux qui en consomment le plus, ils l’utilisent d’ailleurs depuis très longtemps pour ses propriétés nutritionnelles exceptionnelles. En 1890, le Hollandais Martin Beyerink découvre cette plante aux vertus incroyables.
Il la baptise « Chlorella vulgaris » appartenant au grec « chloros », pour sa couleur verte détectable seulement au microscope, et « Ella », signifiant petit en latin.

Source d’éléments nutritifs essentiels : protéines (60% : acides aminés essentiels ou non), vitamines (A, B, C et E), acides gras essentiels non saturés, minéraux (fer, calcium, magnésium, zinc, potassium, soufre, manganèse), la Chlorella est aussi l’un des végétaux les plus riches en chlorophylle et en vitamine B12.
Ainsi la chlorella :

  • Favorise le processus naturel de détoxication de l’organisme,
  • Aide a maintenir une fonction normale du côlon.

Fibres solubles

Les fibres sont un type de glucides que le corps est incapable de digérer ; les fibres s’acheminent à travers l’intestin sans être digérées, ajoutant de la masse aux selles une fois rendues au côlon mais peuvent également servir parfois de nourriture aux bactéries bénéfiques qui colonisent l’intestin La plupart des aliments contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles, mais les fibres sont généralement plus riches dans une seule catégorie, soit solubles ou soit insolubles.
On les différencie donc selon leur solubilité et leur vertu.
Ainsi, Les fibres solubles, douces pour l’intestin :

  • Ralentissent la vitesse de vidange de l’estomac,
  • Diminuent la vitesse de digestion des aliments (en particulier celle des glucides et des protéines) et ralentissent l’absorption des nutriments issus de cette digestion,
  • Augmentent le volume de selles, un effet d’autant plus important qu’elles ont une forte capacité de rétention d’eau.