Équilibre hormonal

BIEN-ÊTRE MENSTRUEL

18,60 

100 gélules

Référence : 154

La plupart des femmes ressentent certains symptômes dans les jours qui précèdent leur menstruation. La plupart du temps les symptômes qui se manifestent sont la sensibilité aux seins, des changements aux habitudes intestinales et les crampes menstruelles ou encore une humeur changeante. Le plus souvent, ces symptômes sont légers est liés aux changements hormonaux qui surviennent dans les jours avant les règles. On peut faire l’analogie de ces symptômes avec ceux de la préménopause. Le fait de mener un mode de vie sain peut faire une grande différence sur la façon dont votre corps réagit aux menstruations ou à la période de la préménopause.
Dans BIEN-ETRE MENSTRUEL, nous avons rassemblé des plantes qui ont prouvé leurs efficacités dans cette régulation afin de vivre au mieux ces périodes qui ne sont pas toujours agréables.

1 à 2 gélules par jour du 12ème jour du cycle au 1er jour des règles.

Déconseillé chez les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein (Gatillier).

Apport de 2 gélules
Alchemille : 200 mg
Hamamélis : 135 mg
Gattilier : 94 mg
Chardon-Marie : 60 mg
Zinc : 1,4 mg (14 % VNR)
Vitamine B6 : 1,4 mg (100 % VNR)

*Valeurs Nutritionnelles Recommandées

Hamamélis

Originaire de l’Amérique du Nord, l’hamamélis, Hamamelis virginiana, est aujourd’hui largement cultivé en Europe. Ses feuilles et son écorce sont récoltées en été et séchées. L’hamamélis de Virginie peut se trouver dans la littérature sous d’autres dénominations telles que le café du diable, l’arbre aux araignées d’or en rapport à l’étrange forme filamenteuse de ses fleurs, ou encore le noisetier des sorcières, ce dernier surnom serait dû à la ressemblance de ses feuilles avec celle du noisetier. À la suite des travaux du médecin français Georges Dujardin-Beaumetz (1833-1895), l’hamamélis a été surnommé la « digitaline des veines », en raison de la présence d’un tanin astringent et vasoconstricteur : l’hamamélitanin. Les tanins sont les éléments majoritaires de la plante d’hamamélis et permet à cette dernière d’être utilisé pour une bonne circulation du sang dans les vaisseaux capillaires.

Alchémille

L’alchémille, Alchemilla vulgaris, également connue sous d’autres noms comme pied de lion, plante des alchimistes, patte de lapin ou manteau de Notre-Dame, pour n’en citer que quelques-uns, est une plante vivace herbacée qui forme de jolies touffes de feuilles vert pâle en forme de coquilles Saint-Jacques que vous allez trouver surtout dans les régions montagneuses en France. L’alchémille est une plante de la famille des rosacées, donc même famille que le rosier, l’aigremoine, l’aubépine ou la tormentille. L’alchémille, était sacrée chez les Vikings et a joué un grand rôle dans la magie scandinave : Ses larges feuilles, légèrement incurvées en forme d’entonnoir, servaient de réceptacle à la rosée du matin. La rosée était appelée eau céleste par les alchimistes qui y voyaient des vertus magiques. Son nom viendrait en outre de l’arabe al kemelieh qui signifie « l’alchimiste ». On utilise les feuilles composées de tanins galliques et ellagiques, de pro- anthocyanidols, d’acide salicylique et qui permettent à l’alchemille de maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel.

Gattilier

De la famille des Verbénacées, le gattilier est un arbrisseau haut de 1 à 5 m, originaire d’Asie Centrale et acclimaté dans les régions méditerranéennes. Il affectionne particulièrement les bords des fleuves et des rivières. Les fruits sont des drupes rondes de 3 à 4 mm de diamètre, ressemblant à des grains de poivre, et contenant 4 graines. Le nom de genre Vitex est l’ancien nom d’un arbrisseau analogue au gattilier. Il vient du latin viere, qui signifie tresser, et rappelle la souplesse des rameaux qui peuvent servir de liens, à fabriquer des clôtures, etc. Le nom d’espèce agnus-castus, littéralement « agneau chaste », fait référence à l’application du gattilier pour calmer la libido. Au Moyen Âge, les moines en consommaient les fruits dans le but de faciliter l’acceptation du voeu de chasteté, d’où son appellation « poivre de moine ». Le gattilier est principalement composé de terpènes avec l’huile essentielle, les iridoïdes et les diterpènes comme notamment le rotundifurane et le vitexilactone, des composés phénoliques dont le plus connus sont la casticine et vitexine, mais aussi d’autres composés présents en moindre quantité comme des huiles grasses. Le Gattilier permet de :

  • Maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel,
  • Contribuer à récupérer un bien-être physique et mental,
  • Aider à maintenir un bien être physiologique pendant le cycle menstruel.