Défenses naturelles

CONFORT HIVERNAL

30,00 

Flacon 500 ml

Référence : 800

La plupart des agents responsables du rhume s’attaquent aux fosses nasales et aux sinus. Les fosses nasales et les sinus sécrètent continuellement un liquide qui maintient l’humidité de la muqueuse empêchant l’entrée aux agents extérieurs. Le liquide est ainsi transporté par des cils qui conduisent le mucus le long de l’arbre respiratoire supérieur. Cependant, lorsque la muqueuse est irritée, elle gonfle et augmente sa sécrétion de liquide pour tenter d’éliminer l’intrus. Elle diminue de ce fait l’espace libre dédié à l’écoulement de mucus. De ce fait, elle provoque l’apparition du rhume par obstruction des voies respiratoires de la région nasale en entrainant une gêne désagréable. Le froid, l’humidité ou une atmosphère trop sèche, un état de fatigue intense, une carence en vitamines A, C, peuvent affaiblir nos défenses des muqueuses du nez et des sinus, favorisant ainsi l’apparition d’un rhume.

Avec CONFORT HIVERNAL nous avons rassemblé des plantes qui vous permettront de mieux passer la période d’hiver et ses désagréments.

1 à 3 bouchons dans un verre d’eau froide ou chaude.

A conserver de préférence au frais après ouverture.

Déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes.

Apport de 3 bouchons (30 ml)*
Eucalyptus : 0,66 g
Mauve : 0,66 g
Marrube : 0,66 g
Plantain : 0,6 g
Pin : 0,6 g
Laurier : 0,6 g
Sureau : 0,6 g
Bouillon blanc : 0,36 g
Coquelicot : 0,36 g
Echinacée : 0,36 g
Propolis : 0,24 g
Eau de source méthode Plocher, 500 ml.

* Équivalent plantes sèches

Echinacées

Les échinacées forment un genre de plante appartenant à la famille des Astéracées, qui comprend neuf espèces et deux sous-espèces différentes. Le nom Echinacea dérive du grec echinos qui signifie « epine » et se rapporte au capitule couvert de piquants de la fleur.  Ces plantes sont toutes originaires du continent nord-américain et très utilisées par les peuples indiens. On trouve dès 1737 une description de la plante et de ses vertus dans le « Catalogue of Plants, Fruits, and Trees Native to Virginia» de John Clayton.  Un grand nombre d’éléments chimiques ont été identifiés et décrits comme étant biologiquement actifs, notamment une huile essentielle, des alkylamides (2%), des polyalcènes, des dérivés de l’acide caféique et des polysaccharides etc.
La Commission E. reconnaît son efficacité sur les voies respiratoires.
Ainsi l’échinacée :

  • Contribue à la résistance de l’organisme,
  • Soutient le mécanisme de défense naturelle, notamment au niveau des voies respiratoires supérieures.

Propolis

La propolis est une substance résineuse, balsamique et gommeuse récoltée par les abeilles sur les bourgeons des arbres, auxquels s’ajoutent des composés apportés par les abeilles : cire et sécrétions salivaires. De -700 à -600 ans av JC, les Grecs ont observé que cette substance résineuse se situait à l’entrée de la ruche comme barrière de protection contre les prédateurs. Ils ont alors donné le nom de «pro», signifiant devant et «polis» signifiant la cité. L’abeille exploite ses propriétés antiseptiques en se servant de la propolis pour renforcer leur habitat, en enduisant de cette substance l’intérieur et l’extérieur de l’habitacle mais également pour colmater les zones de fragilité afin d’éviter l’apparition de moisissures dues à l’humidité. De manière générale, la propolis est constituée de 50 à 55 % de résines et baumes, de 30 % de cires et acides gras, de 10 % d’huiles essentielles, de 5 % de pollen et de 5 % de substances organiques et minérales. Parmi ces dernières, on retrouvera beaucoup de flavonoïdes et autres dérivés phénoliques ainsi que leurs esters, des dérivés aromatiques volatils, des minéraux (fer, calcium, zinc, cuivre, manganèse) et des vitamines (C, E et du groupe B). La propolis, de par la richesse de sa composition , nous protège comme les abeilles.

Sureau

Le sureau, Sambucus nigra L, est un arbuste commun qui, contrairement à ces petits arbres – le buis, le houx – ne vit pas très longtemps (30 à 100 ans). C’est un arbuste rustique, à la croissance rapide, qui s’accommode de tous types de sol. Il peut mesurer jusqu’à 10 mètres et devenir un petit arbre. On le trouve dans les bois, les décombres et à proximité des maisons. Il aime les endroits plutôt humides et mi- ombragés. Les feuilles sont opposées, avec cinq à sept folioles, dentées, ovales, avec un long pétiole. Chez les celtes, les druides communiquaient avec les dieux grâce à une flûte taillée dans du bois de sureau. Porté sur soi, ce bois protège contre les agressions de toutes sortes, humaines ou surnaturelles. Les principaux composés des fleurs sont des flavonoïdes comme l’iso quercétine, des anthocyanidines, une huile essentielle de nature butyreuse, des tanins et des mucilages. Ces derniers possèdent des propriétés adoucissantes et émollientes.

Laurier

Le laurier noble, Laurus nobilis L., appartient à la famille des Lauracées.
Il est également connu sous le nom de laurier-sauce ou laurier d’Apollon.
Le feuillage du laurier est persistant avec une couleur vert foncé sur le dessus et plus claire en-dessous. La forme des feuilles est allongée voire lancéolée avec des extrémités pointues et un pétiole court. Le laurier revêt un aspect sacré dans la mythologie grecque avec le mythe d’Apollon et Daphné. Le laurier est une plante chargée de symbolisme qui est associée entre autres à la poésie, la gloire, la victoire et la paix. Actuellement, il est trop souvent relégué à tort en cuisine comme simple condiment alors qu’il possède de nombreuses propriétés et vertus. Sa composition avec une huile essentielle riche en 1,8-cinéole, des lactones sesquiterpéniques ainsi que ses polyphénols placent le laurier en plante de choix dans la période hivernale.