Anti-âge & Articulations

HARPAGO BROMÉLAÏNE *

35,20 

200 gélules

Référence : 142

La réaction inflammatoire fait partie des mécanismes de défense de l’immunité naturelle. Elle repose sur la mise en place d’une réaction précoce face à toute agression quelle qu’en soit la cause. Cette réponse est déclenchée par la libération de nombreux médiateurs qui ont quatre principaux signes : la chaleur, la rougeur, l’enflure et la douleur. Normalement, l’inflammation disparaît d’elle-même lorsque l’organisme est adéquatement protégé. Dans certains cas, cependant, elle se poursuit indéfiniment sans pour autant conserver les signaux précédemment évoqués et nous percevons d’elle des douleurs chroniques d’intensité variable.

Nos articulations peuvent être la cible de ce type de réaction. Nous vous proposons au travers de notre produit HARPAGO-BROMELAINE une solution naturelle pour diminuer ces sensations désagréables.

1 à 2 gélules matin, midi et soir 1/2 heure avant les repas.

Déconseillé en cas d’ulcères (estomac ou duodenum) ou de calculs biliaires (Harpagophytum), chez les femmes enceinte, les femmes allaitantes et les personnes souffrant de troubles de la coagulation sanguine.

Apport de 6 gélules
Harpagophytum : 1020 mg
Bromelase : 600 mg
Cassis : 180 mg

La bromélaïne

La Bromélaïne tire son nom des plantes des Broméliacées, famille de plante dont fait partie l’Ananas. Son histoire débute à la fin du 19ème siècle avec son identification chimique. La bromélaïne, appelée aussi broméline ou bromélase, est en réalité le principal élément actif de la tige de l’ananas.
Il s’agit d’une enzyme, appartenant à la classe des protéases à cystéine. Elle a cette capacité à briser les liaisons peptidiques au sein des protéines. C’est la raison pour laquelle on la nomme aussi « enzyme protéolytique ».
La Bromélase facilite la digestion des protéines. Une bonne digestion permet ainsi de conserver une fonction intestinale saine.

Harpagophytum

L’Harpagophyton, harpagophytum procumbens, est originaire des savanes semi-désertiques du Kalahari, du Botswana, de Namibie et d’Afrique du Sud où il est récolté à l’état sauvage.
C’est une plante herbacée pérenne rampante à tiges rayonnantes autour d’une racine épaisse à aspect tubérisé qui peut s’enfoncer jusqu’à 1 m de profondeur. « Harpagos » vient du grec « grappin » en lien avec la forme de son fruit. En 1904, lors de la guerre en Afrique du Sud-ouest des Hottentots contre les Allemands, un médecin allemand, Menhert, remarqua que les blessures des Hottentots cicatrisaient avec une rapidité étonnante.

Il parvint à se procurer des échantillons de la racine qui furent envoyés en Allemagne et analysés : c’est ainsi qu’Harpagophytum procumbens fut identifié.
Les racines d’Harpagophytum sont connues car très riches en gluco-iridoïdes : l’harpagoside et le procumbide ; principes actifs pour lesquels on peut dire que l’harpagophytum :

  • Aide à renforcer la santé articulaire,
  • Aide à maintenir une bonne mobilité,
  • Soulage les troubles digestifs légers.