Hygiène digestive & intestinale

PROTECTION F

19,70 

Flacon 200 ml

Référence : 817

Le foie est un organe majeur du système digestif. Il possède trois principales fonctions : Celui de stockage puisqu’il synthétise ou dégrade le cholestérol, les vitamines liposolubles, transforme les glucides en glycogène etc.. ; Celui d’épuration car le foie est également l’usine de recyclage de l’organisme : il est en charge de détoxifier le corps, en métabolisant l’alcool, les drogues, les médicaments… Et pour finir celui de synthèse : Notamment celle de la bile.
Celle-ci est transportée via des canaux biliaires vers la vésicule biliaire, où elle est stockée en vue de sa libération ultérieure pour une bonne digestion.

Il est fréquent que notre foie soit sursollicité et puisse fatiguer avec le temps. Grâce à des plantes nous pouvons le soutenir dans ses différentes fonctions et optimiser ainsi notre état de bien être.

1 à 3 bouchons dans 1 verre d’eau par jour.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas d’usage concomitant de traitement contre le diabète (combretum).
Déconseillé chez les femmes enceintes et les personnes ayant une hypothyroïdie ou un traitement de la thyroïde (radis noir).

A conserver de préférence au frais.

Apport de 3 bouchons (30ml)*
Artichaut (Cynara scolymus) : 810 mg
Chardon-marie (Sylibum marianum) : 810 mg
Kinkeliba (Combretum micranthum) : 840 mg
Pissenlit (Taraxacum officinale) : 810 mg
Radis noir (Raphanus sativum) : 810 mg
Romarin (Rosmarinus officinalis) : 840 mg
Autres ingrédients: Glycérine, acide citrique, vitamine C, sorb. de potassium, arôme naturel.
Eau de source méthode Plocher.

* Équivalent plantes sèches

Chardon Marie

Le Chardon marie (Silybum marianum) est actuellement la seule plante connue du genre Silybum. C’est un chardon qui se rapproche de la famille des marguerites. Il pousse dans le bassin méditerranéen et a été ensuite introduit en Amérique du nord. Il porte également le nom de chardon Notre Dame dû à la légende concernant les gouttes de lait déposées par la Sainte Vierge sur ses feuilles lors de la fuite en Egypte.
Ce sont les graines de la plante qui sont utilisées, issues des fleurs violettes que l’on peut voir en campagne, bardées de piquants.
La Silymarine, ingrédient actif de la plante appartient aux flavonoïdes, famille très répandue du règne végétal et fait l’objet de nombreuses études quand à son lien avec le foie.

Romarin

La légende du Romarin raconte qu’il possédait autrefois des fleurs blanches. Avant de donner naissance à Jésus, la Vierge Marie aurait déposé sa cape bleue sur un romarin planté devant l’étable. La cape ayant déteint sur l’arbrisseau, il fleurirait en adoptant la couleur bleu pâle depuis ce temps-là, d’où son autre surnom de « Rose de Marie » (Rosemary en anglais).

Mais l’histoire est surtout marquée dès le XIVe siècle, par le premier parfum à base alcoolique : l’eau de la reine Isabelle de Pologne (1305-1380), souveraine de Hongrie qui en aurait reçu la formule d’un ange. Considérée alors comme une véritable eau de jouvence, elle permit à la reine de soigner sa paralysie puis de séduire et d’épouser le roi de Hongrie.

Depuis le romarin n’a plus de secret : sa composition est bien connue et ses vertus validées et acquises. Ainsi de part sa richesse en acides phénols (notamment acide rosmarinique), ses flavonoides, son huile essentielle camphrée, le romarin :

  • Contribue à la capacité antioxydante de l’organisme,
  • Favorise le drainage hépatobiliaire,
  • Aide a soutenir le fonctionnement normal du foie.

Artichaut

L’Artichaut, Cynara scolymus L, n’existe que cultivé après une série de lentes améliorations de sa version sauvage le Cardon. L’origine de cette plante est située plus exactement dans les zones du nord-est de l’Afrique, et déjà les Grecs et les Romains l’utilisaient. Dans la mythologie grecque, la légende veut que l’artichaut soit né d’une punition infligée par Zeus à une jeune femme nommée Cynara ayant repoussé ses avances. Pour se venger, il la transforma en plante épineuse.

Il faudra attendre le XVI-ème siècle pour le voir arriver sur les tables de la cour de France tel un légume de luxe. On lui attribua alors des pouvoirs aphrodisiaques clamés par les maraichers : « L’artichaut, le bel artichaut ! Pour avoir le corps et le cul bien chaud ! » d’où l’expression « avoir un cœur d’artichaut » ! Ce n’est seulement qu’au début du XXème siècle qu’on lui reconnut ses vertus.
L’artichaut est aujourd’hui une plante incontournable car elle :

  • Stimule la fonction d’élimination de l’organisme,
  • A un effet détoxifiant,
  • Stimule le flux des sucs digestifs,
  • Favorise le bon fonctionnement du foie,
  • Favorise le confort intestinal,
  • Aide à favoriser la digestion,
  • Contribue à des taux normaux de lipides dans le sang.

Pissenlit

Le Pissenlit, Taraxacum officinalis, est une Astéracée sauvage poussant naturellement sur presque toute la surface du globe. Cette vivace résiste à des températures de -20°. Amie de l’homme et des animaux, c’est peut-être la plus connue des plantes champêtres. La fleur de pissenlit était utilisée jadis comme procédé divinatoire par les jeunes villageoises pour connaître la date de leur mariage. Autant de fois elles devaient souffler pour détacher les duvets de la plante, le mariage était repoussé d’autant d’années. Si le duvet s’élevait dans le ciel, c’était un signe de bonheur ; l’inverse indiquait un présage de mauvais augure.
Son nom de « pissenlit » apparait au 15ème siècle, en raison des petits accidents nocturnes que sa consommation peut provoquer. Toutefois, ce n’est qu’au 16ème que son utilisation se répand. Dans toutes les parties de la plante, on trouve : des lactones sesquiterpéniques particulièrement AMERES (germacranolides et eudesmanolides), des acides pentacycliques (taraxostérol et leurs dérivés) et des acides phénoliques plus communs (caféique, férulique…), des flavonoîdes. La racine est riche en inuline (40% en automne) et en fructose (surtout au printemps) ainsi que de nombreux autres constituants qui en font une plante de premier ordre :

  • Stimule la digestion,
  • Favorise le confort digestif,
  • Favorise le fonctionnement hépatique et biliaire,
  • Aide à maitriser le taux de sucre,
  • Aide au maintien de la fonction des voies urinaires.